Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Vendredi 13 janvier, toutes les classes de 1ère du lycée général ainsi que les élèves de l’option théâtre se sont rendus au théâtre des Cordeliers afin d’assister à la pièce d’Eric Emmanuel Schmitt basée sur son propre livre, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran.

Ce spectacle d’une heure et demie reprend l’intégralité du roman. Aucune surprise pour ceux qui avait déjà lu le livre.

Celui-ci raconte initialement l’histoire d’un garçon de 13 ans, Momo. Le jeune garçon va, par la suite, se lier d’amitié avec le gérant de l’épicerie du coin de la rue où il habite, à Paris : Monsieur Ibrahim. L’auteur décide de se mettre à la place de ce jeune garçon mais d’un point de vue plus mûr, comme si le narrateur n’était autre que Momo à une cinquantaine ou une soixantaine d’années.

Une mise en scène originale puisque scindée en quatre parties permettant de situer l’univers dans lequel va évoluer le personnage. La boutique de Monsieur Ibrahim est au centre.

Un jeu de question sur soi-même et sur la religion, presque essentiel aujourd’hui. Une touche d’humour permet également au lecteur devenu spectateur de prendre part à ce débat.

Les avis sont plutôt partagés sur cette représentation : d’une part, l’histoire est très belle et la voir jouée par Eric Emmanuel Schmitt en personne a rendu ce moment d’autant plus réaliste mais, malgré tout, la récitation parallèle à celle d’un conte en a gêné plus d’un.

Justine Bouscarel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *