Épouse-moi mon pote – Un bon film

Épouse-moi mon pote – Un bon film

– Affiche du film Epouse-moi mon pote

Salut, toi ! Tu souhaites passer un bon moment ? Tu veux rire et suivre une histoire dont l’issue est incertaine ? N’hésite plus et va voir Epouse-moi mon pote.

Epouse-moi mon pote est une comédie française réalisée par Tarek Boudali (qui joue également le personnage principal) sorti en salle le 25 octobre 2017. Il met en scène les drôles d’aventures de Yassine, un étudiant marocain qui, après avoir échoué à son examen, se retrouve en France en situation irrégulière.

Yassine a tout pour devenir un grand architecte. Après avoir brillamment réussi la fac et trouvé une petite amie, il ne lui manque que la réussite de son concours pour enfin décrocher le travail de ses rêves. Seul bémol, il oublie de se réveiller le jour de son examen et est donc obligé de quitter le territoire français. Une solution s’offre à lui : se marier. Ne trouvant pas de femme, il décide de se marier avec son meilleur ami et voisin Fred (Phillipe Lacheau). Une solution qui n’enchante pas Lisa, sa copine. Ensemble, ils vont devoir jouer le couple modèle pour convaincre le coriace inspecteur Dussart qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc…

Dans ce film, plusieurs gags sont très drôles par leur improbabilité. L’originalité de ce « couple » nous fait rire tant ils sont différent l’un de l’autre : Yassine travaille dans une entreprise d’architecture et Fred est au chômage depuis ses 18 ans. Pour une comédie, je trouve que l’histoire est bien structurée : introduction, développement, conclusion. Le film est compréhensible, drôle, simple. Il fait ressortir les vieux clichés des homosexuels : « efféminés », accompagnés d’un petit chien… Heureusement, l’un des personnages va nous prouver le contraire. Je pense que le final est d’une part inattendu et de l’autre attendu.

Epouse-moi mon pote est, dans l’ensemble, un film qui m’a bien plu. J’ai rigolé et ai passé un bon moment. Je pense que ceux qui ont aimé Babysitting et Alibi aimeront celui-là. Je lui attribuerai la note de 3.5/5.

Théo Thivolle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *