Un thriller au Carbone

Un thriller au Carbone

Salut, toi ! Tu souhaites passer un bon moment ? Si tu aimes le monde de l’économie et des finances et si tu désires un film où l’argent facile coule à flot sous fond d’arnaques, n’hésite plus et va voir Carbone !

Affiche de Carbone

Carbone est un thriller policier français réalisé par Olivier Marchal et sorti en France le 1er novembre 2017. Inspiré de l’arnaque à la TVA Carbone entre 2008 et 2009, ce film nous montre comment un chef d’entreprise ruiné va, en quelques mois seulement, devenir richissime… mais à quel prix ?

Ce thriller met en scène Antoine Roca, un patron qui n’a d’autre choix que de déposer le bilan. Face à un beau-père milliardaire qui le méprise, il va mettre au point une arnaque, avec l’aide de ses trois meilleurs amis et leur mère, dont l’ancien expert-comptable de son ex-entreprise. Pour cela, il leur faut une mise de départ de plusieurs millions d’euros. Pour l’obtenir, ont-ils frappés à la bonne porte ?

Ce film possède un scénario palpitant. Une histoire très bien construite même si le montage financier de l’arnaque à la taxe Carbone n’est pas si évident à comprendre. Carbone désigne une association intéressante qui mêle escrocs et monde du grand banditisme. J’ai apprécié que le réalisateur Olivier Marchal se soit inspiré uniquement de l’arnaque à la TVA Carbone et donc que l’histoire soit indépendante de la réalité. Pour les fans de Gérard Depardieu et de Michaël Youn, vous les retrouverez. Néammoins, je regrette que les stéréotypes juifs par rapport à l’argent soient omniprésents dans ce film.

Les acteurs jouent très bien leur rôle avec un casting plutôt étonnant. Un bon thriller qui mêle le classique sexe, drogue, argent.
Carbone est, selon moi, un très bon thriller digne d’Olivier Marchal, qui est un ancien inspecteur de police. Le fait de voir Michaël Youn dans un rôle sérieux m’a bien plu et avoir retrouvé Gérard Depardieu fut un réel plaisir.

Par contre, je conseillerais ce thriller à ceux qui aiment l’économie et les finances. Je lui attribuerai la note de 4/5.

Théo Thivolle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *