Le comité éthique du Parlement des jeunes citoyens !

Le comité éthique du Parlement des jeunes citoyens !

Jeudi matin, les délégués devaient se réunir, pour la journée, avec le comité qui leur avait été attribué. Ici, je vais parler du comité éthique : en tant que journaliste, c’est celui que l’on m’avait attribué. Lola (en TL au lycée) et Ludovic (en TS1 au lycée) étaient également présents.

Après avoir longuement cherché la salle de réunion en arrivant le matin, les délégués arrivaient petit à petit. Tout le monde était enfin là : c’était le moment de commencer à débattre.

Salle du comité éthique

Dans le comité éthique, plusieurs problématiques étaient évoquées : Comment colmater les brèches des systèmes informatiques ultra sécurisés suite aux cyberattaques mondiales ? / Les drones : entre solutions technologiques et problèmes éthiques. / Comment encadrer les usages de la bionique sur les plans éthiques, sécuritaires ou juridiques ? Ces sujets sont assez variés, et sont d’actualité ; on parle ici des problèmes liés à l’utilisation des nouvelles technologies.

Le comité a amorcé les débats avec la thématique de la sécurisation des systèmes informatiques. Le délégué représentant l’Ethiopie a pris la parole pour proposer sa résolution, mais elle ne convenait pas à la délégation des Etats-Unis. Lorsque certains pays ne sont pas d’accord avec la résolution, ils peuvent proposer un amendement -une modification de la résolution qui sera votée par la suite par la totalité de l’assemblée- . Ils peuvent également voter contre la résolution. Quelque temps après, les débats ont été tournés vers la question des drones.

Ensuite, c’était déjà le moment d’aller manger ! Le comité est donc parti déjeuner à la cafétéria de l’Hôtel de Ville, située à quelques pas de l’Hôtel de Ville.

Les débats ont ensuite repris. C’est à ce moment-là que Lola, qui représentait le Tchad, a eu l’occasion de présenter sa résolution : elle avait recueilli mercredi plus de six signatures. Après avoir appliqué un amendement à cette résolution, la majorité des pays représentés ont voté en faveur de l’amendement : il a donc été adopté.
Pour bien finir la journée, le comité a débattu de l’encadrement de la bionique sur les plans éthiques, sécuritaires et juridiques.

Vers 18h, tout était clôturé. Les délégués sont repartis à leurs logements respectifs, afin de préparer l’assemblée générale du lendemain.

Nathan STOOSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *