Interview d’un champion : SAAB Sandro (danse)

Interview d’un champion : SAAB Sandro (danse)

Bonjour cher lecteur, aujourd’hui je te présente un nouveau concept : « Te faire découvrir des adolescents, champions de disciplines sportives » ! Et nous ouvrons le bal en beauté avec l’interview de SAAB Sando ! Alors je te souhaite bonne lecture.

 

SAAB Sandro…

–          Quel est ton sport ?

Je fais de la danse sportive, ça regroupe danse latine (samba, cha-cha, rumba, paso doble, Jive, salsa) et les danses standards (valses anglaises, tango, valse viennoise, slow fox trot, quick step)

–          Qu’aimes-tu dans ce sport ? Quelles sont ses valeurs ?

Ce que j’aime dans ce sport c’est dire des choses qu’on ne peut pas exprimer oralement mais avec son corps. Par exemple, petit j’étais très timide et la danse m’a permis de dire ce que je pensais à travers mes émotions et la vie que j’essayais de mettre à travers la danse.

Les valeurs c’est d’être respectueux envers notre partenaire (la personne avec qui on partage cette passion). Et rester humble dans la victoire comme dans la défaite, ne pas être prétentieux.

–          Depuis quand pratiques-tu cette discipline ?

Depuis 8 ans.

–          Comment l’as tu connue ?

J’ai connu la danse tout bêtement, je faisais de la boxe à l’époque et à la fin d’un de mes entraînements, ma maman m’a forcé à venir au gala de ma petite cousine qui faisait de la danse de modern-jazz dans le club où je suis actuellement. Et dans le gala il y avait plusieurs types de danse comme la danse latine. Je n’ai pas osé dire à ma famille que j’aimais ça et dans ma chambre je me cachais et j’essayais de danser comme j’avais vu à la soirée. Un jour, ma tante m’a vu danser et m’a inscrit à la danse et je lui ai dis oui, pourquoi pas essayer, je n’ai rien à perdre.

–          Combien d’entraînements par semaines ? Quelle est la durée pour chaque entraînement ?

Les entraînements varient en fonction des périodes de l’année. Au début, vu que c’est les premières compétitions (sans grands enjeux) on a 3 entraînements de 2h chacun par semaine. Pendant les vacances il est possible de s’entrainer tous les jours, 2h le matin et 2h l’après-midi pour travailler la technique et les chorégraphies à fond (pour retrouver le niveau perdu durant les grandes vacances).

–          Ce sport est ouvert à qui ? Quels sont les prérequis ?

Ce sport, est vraiment ouvert A TOUT LE MONDE ! Pour l’anecdote, le premier cours de toute ma vie dans mon club, il y avait plus de garçons que de filles. Donc il faut casser ses préjugés « la danse c’est pour les filles etc… » car c’est faux ! Ce sport est pour tout le monde, il est même adapté pour les personnes handicapées et à mobilité réduite ! Tout le monde peut faire de la danse sportive.

–          Quel est le matériel utilisé lors de cette pratique ?

Le plus important c’est les chaussures de danses. Par exemple, nous les garçons on a des chaussures de danse à talon pour hommes, et les filles un autre type de chaussure à talon.

La plupart des danseurs dansent avec un pantalon très large en bas et qui monte très haut (pour bien voir les hanches des danseurs en compétition). Les filles quant à elles n’ont pas de tenues particulières.

–          Est-ce un sport collectif ? individuel ?

Je pense que la danse est un sport collectif parce qu’on danse avec notre partenaire, on a les mêmes objectifs, c’est quelque chose qui se fait à deux. On ne fait qu’un avec notre partenaire, on a les mêmes envies. La danse c’est collectif, il y a les autres groupes de danseurs et on est tous un grand collectif et on se bat tous pour la même chose.

–          Décris-nous, en quelques phrases/mots la pratique de ta discipline…

On arrive, on se salue, on s’échauffe le corps, on fait des séries ( danser les 5 danses : samba, paso doble, jive, cha cha, rumba avec 1min 45 chaque danse). C’est donc un sport très physique et il faut avoir un énorme mental pour tenir bon. Et des fois on fait des entraînements plus artistiques/ techniques, où l’on montre ce que l’on a travaillé en groupe.

–          As-tu des modèles ? Des champions qui t’inspirent ?

Alors évidemment j’ai des personnes qui m’inspirent comme Ricardo Cocchi et Yulia Zagoruychenko. Ce sont des champions du monde qui dansent merveilleusement bien ! J’ai eu la chance de les voir une année quand nous sommes allés (avec mon club) au championnat du monde à Disneyland. C’est comme voir le Zinedine Zidane, le Kylian MBappé de la danse. Tu vois l’idole, la personne que t’admires en face de toi danser, tu peux lui parler, faire des photos… C’était vraiment quelque chose d’inoubliable !

 

–          Dans quel club es-tu ?

Je suis dans le club DSD Danse SERA Dynamique à Bourg de Péage.

–          Comment se déroulent les compétitions/ représentations de ta discipline ?

Les compétitions se font généralement dans des villes assez éloignées (Paris, Lyon, Saint Etienne) parfois même en Allemagne, Italie etc… c’est ce qui fais la beauté de ce sport, de voyager dans des régions différentes de la nôtre. La compète est notée sur plusieurs critères : le style du couple, la prestance, la qualité de danse/ technique. Il y a : les quarts, les demis et la finale. Les juges doivent faire leur choix entre les couples. Ils mettent une croix s’ils veulent te voir au prochain tour et s’ils ne mettent rien la compétition est finie pour toi. A la finale, ils ont ton numéro de dossard et ils mettent, en fonction des critères, le couple qu’ils préfèrent. Ils font la moyenne et on a ensuite les résultats et le classement.

–          Y a-t-il différentes catégories ?

Oui, en fonction de l’âge et du niveau. Par exemple, je suis en international et en moins de 16 ans. Ça veut dire que je danse avec des personnes du monde entier. Néanmoins quand je vais passer en 16-18 ans je pourrais quand même danser avec des gens de moins de 16 ans s’ils ont le même niveau que moi.

–          Quels sont les prix/ compétitions que tu as remportées ?

J’ai gagné le championnat de France 2018 à Toulouse, j’ai été 4 fois champion de France à Bourg de Péage, j’ai gagné la Coupe du Monde en février 2018 et j’ai fini 5ème mondial aux Championnats du Monde en 2016.

–          Quels avantages as-tu a être champion de ta discipline ? Quel effet ça te fait ? Cela a-t-il changé ton quotidien ?

Il n’y a pas réellement d’avantage hormis celui d’avoir son nom gravé à jamais pour dire que j’ai gagné la coupe du monde et ça déjà c’est une super belle récompense !

L’effet que ça fait est incroyable, tu vois que tout le travail que tu as fait ne sert pas à rien, tous les objectifs ont abouti. On n’en prend pas conscience sur le coup, on en pleure car on ne réalise pas vraiment ce qu’on a accompli mais après on réalise qu’on vient de vivre quelque chose d’incroyable et ça n’arrive pas tous les jours.

Je ne dirais pas que ça a changé mon quotidien, car je suis resté le même. Mais je dirais que ça m’a encore plus motivé à être perfectionniste et bosseur. C’est un « coup de boost », une motivation énorme pour continuer.

–          Les points positifs de ton sport ?

Pour moi c’est aider les autres à prendre confiance en eux. Par exemple je parlais avec une personne récemment qui me disait que sa petite sœur était extrêmement timide et que grâce à la danse elle a pu vaincre sa timidité et je trouve ça vraiment incroyable !

–          Les points négatifs de ton sport ?

Je dirais qu’il n’y en a pas vraiment… mis à part être perfectionniste. Mais est-ce vraiment un défaut ?

–          Un message à faire passer à ceux qui vont lire cet article, et peut-être s’inscrire à ta discipline ?

Pour toutes les personnes qui aimeraient s’inscrire à la danse et bien n’hésitez pas, vous n’avez rien à perdre, c’est un sport qui apporte énormément ! Il faut arrêter de penser que la danse c’est pour les filles. Il faut vraiment se dire que si c’est quelque chose qui vous plaît il faut vraiment venir, il n’y a pas d’âge, de critères spéciaux pour faire ce sport, si vous avez envie de passer du bon temps et de faire un sport qui vous plaît alors n’hésitez surtout pas !

« Merci à Sandro SAAB de m’avoir accordé cette interview et de nous avoir partagé son expérience et sa passion ! »

Si toi aussi tu es un/une champion(e) dans une discipline sportive et que tu veux partager ton expérience et faire découvrir ton sport à nos lecteurs, alors n’hésite pas et contacte nos journalistes (sur notre site internet ou bien sur Instagram : journalsmndc).

 

Jérémie Manoha

2+

Salut ! Moi c’est Jérémie, enchanté !

Une réaction au sujet de « Interview d’un champion : SAAB Sandro (danse) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *