De bonnes nouvelles !

Samedi 15 décembre 2018, 15h.

Ce jour était celui de la remise des prix de la 11e édition du concours de nouvelles organisé par le réseau de lecture publique Valence Romans Agglo. La remise des prix a eu lieu à la médiathèque Simone de Beauvoir à Romans.

Ce concours s’adressait aux 15-20 ans. Les règles étaient simples : écrire une nouvelle contenant entre 8200 et 8600 caractères en y ajoutant la phrase : « c’est la pire erreur de jugement de toute ma vie » et ensuite l’envoyer par mail avant le mercredi 14 novembre à minuit.

Affiche du concours de nouvelles – Edition 2018 – Valence Romans Agglo Médiathèques

A la clef, des lots allant de 400€ en bon d’achat pour le premier prix et 50€ toujours en bon d’achat pour les coups de cœur.

Cette année, il y a eu plus d’une centaine de participants avec une majorité de 15/17 ans.

Le jury était constitué d’une dizaine de personnes : les 2 lauréates de l’année dernières, des bibliothécaires et différents représentants des établissements de la région dont Mme Grasse notre documentaliste.

Il y avait aussi le nouvelliste Bernard Quiriny qui a remporté le Grand Prix de l’Imaginaire avec son recueil de nouvelles Une collection très particulière.

Tout d’abord, étant lui-même auteur de nouvelles, il a rappelé le fait que les nouvelles n’étaient pas juste de petits écrits tirés de petites idées mais bien des histoires à part entières au même titre que les romans à la différence près qu’elles étaient tirées d’idées brèves qui seraient impossible de développer sur une cinquantaine de chapitre.

Il nous a ensuite donné une technique pour réussir à se débarrasser du fameux syndrome de la page blanche que beaucoup d’écrivains (en herbes ou professionnels) finissent inévitablement par subir : le récit à contrainte. Il consiste à écrire un récit en supprimant une lettre, avec un nombre de mots précis ou une phrase obligatoire. Cela permet de nous sortir de l’idée du « j’y arrive pas ! » et de se focaliser sur autre chose.

Mais revenons en au fait, au sujet principal de mon article : la remise des prix.

Les coups de cœurs, dans le désordre :

  • « Témoin » de Maxence Doktorcik
  • « Elle » de Manon Ricci (C’est la deuxième année que Manon gagne un prix Coup de cœur)
  • « Bourreau des carreaux » d’Alma Gleize
  • « Habile abeille » de Louis Mérian

Le troisième prix :

« Dernier Souffle »de Maëllis Rolin

Et pour la première fois depuis le lancement de ce concours, il n’y a pas eu de deuxième place. Le jury n’ayant pas réussi à les départager, le premier prix est attribué à Jules Coutier avec sa nouvelle « Zeste de Klan et cœur d’ange » et à Nans Bernard avec « Esclave »

Nouvelles disponibles sur le site : http://nouvelles.viabloga.com/

Lucie Stepnik

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *